Ce week-end, c’est choux à la crème ! WOUHOUUUU !!! (ça fait 1 mois que je les attends) Avant toute chose, je vous montre ici les 3 variantes que nous avons faites autour du chou à la crème avec une seule et même recette: le chou à la crème classique, le chou à la crème avec craquelin, et la figue (chou recouvert de pâte d’amandes verte).

 

Une envie soudaine de choux à la crème s’est emparée de moi en début de semaine. Sachant que la pâte choux peut parfois donner du fil a retordre, j’ai passé ma semaine à m’instruire, lisant toutes les astuces que je trouvais pour ne pas les rater. Le soir, les différentes étapes de la recette se jouaient dans ma tête me rendant carrément insomniaque. Je pense que j’ai réussi à trouver la recette parfaite(Loin de moi l’idée de me la péter). Ca peut paraitre un peu long, mais ça vaut vraiment le coup. La recette se fait sur 2 jours : la crème pâtissière et le craquelin se font la veille.  Les choux sont moelleux, aérés, la crème pâtissière est légèreHohoho miam miam je pourrais en manger toute la semaine… 

Si en plus vous ajoutez des fraises avec un petit spéculoos… Poh poh poh ! 

Vous pouvez même vous servir de la recette de la pâte à choux pour faire des profiteroles. Hmmmm Profiteroles… Avec une boule de glace vanille à l’intérieur et un bon coulis de … Sans oublier la chantilly. Hoho…

C’est un dessert 4 en 1. C’est beau, c’est fort !

 

La figue a été ma préférée, un pur délice… Si vous ne connaissez pas, vous devez ABSOLUMENT essayer. C’est le dessert de mon enfance par excellence, rien ne peut rivaliser. Elle a ravivé tout un tas de souvenir enfouis quand j’ai croqué la première bouchée, et c’est là que je me suis dit « olala, le temps passe… ». Trop trop trop trop bon ! J’ai envoyé la photo direct à ma soeur qui, elle, me comprendra. Sûr. Parce que Mr Patate a été insensible à la délicatesse de ce met divin. Il connaissait pas. Comment peut on vivre sans en avoir jamais mangé ? Non impossible… Je vous rend service ! Il fait parti de mon Top 10 des desserts préférés…

Crème pâtissière

J’ai trouvé cette recette ici! Une recette de crème pâtissière allégée car moins d’oeufs que dans la recette traditionnelle et à base de Maïzena, ce qui donne une texture beaucoup plus légère. J’ai diminué la quantité de sucre. N’ayant pas de vanille dans mon placard (je l’ai oubliée dans ma liste de courses…), j’ai remplacé un peu de sucre par du sucre vanillé. C’était… Trop bon… A manger à la petite cuillère… Vous pouvez aussi mettre de l’arôme de vanille liquide.

Toutefois, vous pouvez faire un crème pâtissière non allégée. Le problème de la crème pâtissière allégée, c’est que la texture reste liquide contrairement à la non allégée qui se tiendra beaucoup mieux. Mais bon… On est pas au restau, pas grave si on s’en fou partout 🙂 
Et puis mes fesses me remercient.

Il est important de la préparer la veille pour que la crème pâtissière ne soit pas trop liquide au moment du dressage.

Faites chauffer le lait dans une casserole. Fouettez les jaunes avec le sucre et le sucre vanillé jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez ensuite la Maïzena tamisée. Mélangez bien pour avoir une préparation homogène.

Quand le lait est chaud, le verser sur le mélange oeufs / Maïzena petit à petit. Eviter de verser le lait bouillant, ce qui ferait cuire les jaunes d’oeufs.

Reversez le tout dans la casserole, et faire épaissir à feu doux sans cesser de remuer. Ajoutez le rhum selon vos goûts. Vous pouvez le remplacer par de la fleur d’oranger, du kirsch… Libre à vous !

Si vous voulez faire une crème pâtissière au chocolat, divisez la préparation en 2 et ajoutez 40 g de chocolat quand elle est encore chaude, puis mélangez bien pour que le chocolat fonde. 

Déposez un film alimentaire au contact de la crème pour éviter qu’elle croûte, et laissez reposer toute une nuit au frais.

Craquelin

  • 38 g de beurre pommade
  • 45 g de cassonade
  • 45 g de farine

A savoir : beaucoup de gens se prennent la tête et finissent fou avec lui. J’ai donc pris les devants : préparé la veille et mis au congélateur, fini l’embrouille ! Trop facile même ! Comme il est bien froid, il est facile de le manipuler. Sinon le beurre fond très vite, et là c’est la misère…

Le craquelin apporte une touche esthétique non négligeable, et en plus, il va permettre d’obtenir des choux beaucoup plus réguliers.

Mélangez tous les ingrédients de façon à obtenir une pâte homogène. Etalez la au rouleau sur une épaisseur d’environ 2 mm entre 2 feuilles de papier sulfurisé pour éviter qu’elle accroche partout et donc galérer comme un âne…

Placez la au congélateur à plat jusqu’au lendemain.

Il n’est absolument pas obligatoire. Si vous n’avez pas le courage, laissez tomber les choux seront quand même jolis 

Pâte à choux (environ 10 gros choux) :figue pate à choux

 

  • 50 g de beurre demi-sel
  • 75 g de farine
  • 2 oeufs
  • 6 cl de lait
  • 1 cuillère a café de sucre

A savoir : vous pouvez utiliser du beurre doux. Dans ce cas ajoutez ½ cuillère à café de sel dans la préparation. Le sel est important il va être en partie responsable du gonflement de la pâte pendant la cuisson. Mais je pense que le beurre demi se est top pour la recette.

Le jour J : avant de préparer la pâte à choux, sortez le craquelin du congélateur. A l’aide d’un emporte pièce, découpez des disques de pâte de la taille des choux. Mettez de côté au frigo.

Pour la pâte à choux : faites fondre le beurre avec le lait, 6 cl d’eau et le sucre. Portez à  ébullition. Ajoutez la farine en une seule fois, et remuez vivement. Le mélange doit former une boule qui se détache de la paroi.

Désséchez la pâte : remettez la casserole sur feu moyen, et touillez énergiquement pendant une minute. Cette étape faire permettre de retirer l’excès d’eau, ce qui ferait retomber le choux à sa sortie du four.

Ajoutez les oeufs 1 par 1, c’est très important. N’ajoutez le 2ème oeuf que lorsque le 1er est parfaitement bien incorporé à la pâte.

Dressez les choux avec une poche à douille, si vous n’en avez pas vous pouvez vous servir d’une cuillère. Veillez à laisser assez d‘espace entre les choux car ils gonflent pas mal à la cuisson…

Autocritique personnelle : je trouve que mes choux au craquelin étaient un peu gros (gourmandise quand tu nous tiens…), la prochaine fois je les ferai plus petits.

Si vous vous êtes lancé dans le craquelin, déposez déliicatement un disque de craquelin sur chaque choux.

Enfournez dans un four à 200°C à chaleur statique (le bouton avec la plaque chauffante du haut et du bas)  pendant 25 minutes.

Important : Quand vous enfournez, le four doit être à 200°, il faut donc le faire préchauffer (ça peut paraitre bête mais c’est très important). Ne JAMAIS ouvrir la porte du four pendant la cuisson.

Laissez les choux refroidr, puis les garnir de crème pâtissière.

Si vous choisissez l’option Figue, étalez 1 bout de pâte d’amande verte pour un chou au rouleau entre 2 feuilles de papier sulfurisé, et recouvrez le chou avec. Ca y est c’est prêt !

Choux à la crème avec CraquelinChoux à la crème avec Craquelin

Si vous avez aimé cet article, notez le !

Notez cet article
[Total: 2 Total: 2]

Pour ne rater aucun article, inscrivez vous à la newsletter :

Le monde de Sofhy est également sur Hellocoton :
Suivez-moi sur Hellocoton

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !

%d blogueurs aiment cette page :