Attention ! La saison des abricots va pas tarder à prendre fin, alors il faut en profiter avant qu’ils ne disparaissent ! L’occasion de faire une bonne 🙂 Surtout qu’en ce moment, je les trouve particulièrement bons 🙂

L’année dernière, j’ai mangé une tarte à l’abricot pour la première fois de ma vie. C’est une de mes collègues qui l’avait faite. Ça a été une révélation. Un pur délice… Elle avait fait sa pâte feuilletée elle-même, alors forcément, elle partait avec des bons points, et toute mon admiration… Elle ressemblait à une tarte tout droit sortie de la boulangerie, mais elle était 1 000 fois meilleure.

Depuis ce jour, je voue une véritable obsession pour la tarte à l’abricot. Je me suis même maudite de ne pas en avoir congelé pour la manger pendant l’hiver, parce qu’elle m’a bien manquée mine de rien. Pourquoi je n’ai pas eu l’idée d’en faire avant ? Hein ?

J’ai essayé d’en faire une plus traditionnelle à la crème d’amandes. La garniture me semblait vraiment pas épaisse, donc j’ai décidé de la doubler. Grosse erreur : la tarte était carrément lourde et écœurante. La crème d’amandes, c’est bon, mais seulement si les abricots ne sont pas noyés dedans…

Voyez par vous même le test de l’année dernière…

Elle était pas mauvaise, mais dans le genre j’ai étouffé un chrétien, on ne peut pas faire mieux.

Alors que là, on est quand même plus dans la délicatesse et la légèreté…

Comme je ne m’avoue jamais vaincue, j’ai retenté le coup cette année, et ça a été beaucoup plus réussi (photo à l’appui ci-dessus). J’en suis vraiment ultra satisfaite. La crème est beaucoup plus légère, mais toujours avec son petit goût subtil de pistache que j’aime tant.

Cette fois, je suis repartie avec ma base de crème d’amandes (sans doubler les quantités, l’échec nous fait apprendre), mais en l’allégeant un peu en remplaçant le beurre par de la crème fraîche. Ça, c’était la bonne idée. La garniture est beaucoup plus fondante, entre le flan et la crème.

Comme j’ai fait de la pâte de pistache maison, j’ai enlevé une partie des amandes que j’ai remplacée par la pâte de pistache, ainsi qu’une partie du sucre car ma pâte de pistache était déjà pas mal sucrée.

Je ne sais pas pourquoi, mais chez moi, la pistache ne donne pas cette jolie couleur verte dont on a l’habitude quand on parle de pistaches. Pourtant, c’est pas faute de les avoir mises… J’obtiens toujours un espèce de vert caca d’oie. Sexy… Ça doit être la sorte de mes pistaches, je ne sais pas… Ou alors on m’a vendu des fausses pistaches. Je cherche encore. Ou alors, je suis trop psychopathe sur le pistaches. Je les aime tellement que j’utilise la quantité minimale pour pouvoir faire le plus de desserts possibles avec 🙂

Mon cercle à tarte étant déjà occupé pour ma tarte à la mirabelle, j’ai dû la monter dans un cercle à entremet. Il était assez difficile de savoir jusqu’à quelle hauteur la tarte allait être remplie, alors j’ai rapetissé les bords en laissant quand même pas mal de marge, on ne sait jamais… C’est pour ça que les bords sont assez hauts.

Cette tarte sent bon l’été, et l’été, je trouve que c’est la saison parfaite des tartes aux bien fraîches. Mr Patate qui n’aime pas les tartes l’a adorée et a même voulu en reprendre 2 fois. Je crois qu’il est définitivement converti au kiff de la tarte. Ça m’arrange, parce que moi, j’adore ça 😊

Et puis l’abricot et la pistache, on le sait, c’est un mariage qui marche super bien…

J’ai hésité à faire une pâte feuilletée maison, mais la température ambiante n’était absolument pas propice à la pâte feuilletée quand je l’ai faite. Je suis sûre et même certaine que le beurre aurait fondu en 30 secondes et aurait ruiné tous mes rêves de tarte aux abricots. En ce moment, ça ne poserait aucun problème vu le rafraîchissement 🙂

D’habitude, j’utiise la recette de la pâte sucrée de Philippe Conticini pour mes tartes, mais cette pâte demande énormément de repos et je n’avais pas ce temps à ma disposition. Alors j’ai utilisé la recette de la pâte sablée rapide de Christophe Felder. Rapide parce qu’elle ne nécessite aucun temps de repos. J’avais largement assez de pâte sablée pour 2 tartes. J’ai donc divisé la pâte en 2, et j’ai utilisé la deuxième moité pour une tarte aux mirabelles du jardin et aux noisettes, recette que vous pourrez trouver ici 🙂

Mes 2 tartes ont suivi la même recette, avec quelques modifications. C’est la même crème d’amandes, sauf que j’ai remplacé les noisettes par la pâte de pistache. Si vous utilisez la pâte de pistache du commerce, adaptez la quantité de sucre.

Si vous préférez la crème d’amandes classique,
remplacez la crème fraîche par 60 g de beurre pommade.

La recette de la tarte aux abricots et à la pistache

Pour 1 tarte de 21 cm de diamètre :

La pâte sablée rapide de Felder :

  • 190 g de farine
  • 20 g de Maïzena
  • 90 g de sucre glace
  • 90 g de beurre mou
  • 35 g d’amandes en poudre
  • 1 oeuf

La crème d’amandes à la pistache :

  • 20 g de poudre d’amandes
  • 50 g de pâte de pistaches
  • 15 g de sucre glace (+ 40 g si la pâte de pistache n’est pas sucrée)
  • 60 g de crème fraîche liquide
  • 15 g de Maïzena
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à soupe de rhum ou 2 de fleur d’oranger (facultatif)
  • Une dizaine d’abricots
  • Confiture d’abricots (facultatif)

Commencez par la pâte sablée :

Dans un saladier, versez les ingrédients secs. Ajoutez le beurre, puis sablez du bout des doigts, comme pour un crumble. Ajoutez ensuite l’œuf et essayez de ne pas trop travailler la pâte. Arrêtez dès qu’une boule se forme. Placez-la sur le plan de travail légèrement fariné, puis fraisez-la. C’est-à-dire appuyez fortement dessus avec la paume de la main pour la rendre homogène 3 – 4 fois.

Comme je vous ai dit, cette pâte peut s’utiliser sans temps de repos. La mienne était trop molle pour être travaillée, alors je l’ai laissée quand même reposer 2 heures au frais.

Abaissez la pâte au rouleau, puis foncez le moule. Faites-la cuire à blanc à 170° pendant 15 minutes.

 

Préparez la crème d’amandes / pistaches :

Dans un saladier, versez les ingrédients secs (la poudre d’amandes, le sucre glace, et la maïzena). Ajoutez ensuite la pâte de pistache, puis l’œuf. Mélangez délicatement en essayant de ne pas incorporer d’air. Terminez avec la crème fraîche et le rhum (ou la fleur d’oranger), mélangez pour rendre tout ça bien homogène..

Nettoyez bien les abricots, puis coupez-les en 2.

Versez la crème sur le fond de tarte, puis recouvrez avec les abricots.

Faites cuire pendant environ 30 minutes à 180°. La crème doit être bien prise. Laissez refroidir tranquillement.

Quand la tarte a refroidi, diluez 1 ou 2 cuillères à café de confiture d’abricots dans un peu d’eau, puis faites réchauffer quelques secondes au micro-ondes. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez la tarte de ce mélange.

J’ai sauté cette étape car je n’avais plus de confiture d’abricots dans mon placard.
Mais je la trouve meilleure avec, ça renforce le goût des abricots.

Pour un peu plus de gourmandise, vous pouvez aussi la saupoudrer d’amandes effilées !

A manger bien fraîche 😉

Ouuuuhhh ! Ca me donne envie d’aller m’en couper un morceau 🙂

Si vous avez aimé cet article, notez le !

Notez cet article
[Total: 0 Total: 0]

Pour ne rater aucun article, inscrivez vous à la newsletter :

Le monde de Sofhy est également sur Hellocoton :
Suivez-moi sur Hellocoton

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !