Ayant un rythme effréné pendant le mois de septembre, j’avais besoin de me remonter le moral avant un nouveau week-end de garde avec du chocolat. Et accessoirement, j’avais promis à Petit Piou une au . Il fait froid, il fait gris, il pleut, le temps est à l’image de mon humeur. Dans ces moments, le chocolat devient un cas de force majeure.

J’ai profité de mon jour de repos pour confectionner cette tarte, recette tirée du livre Encyclopédie du chocolat de Frédéric Bau. Ce livre, j’ai dû le parcourir une dizaine de fois. Le chef nous donne tout plein de conseils sur le chocolat et la façon de le préparer. Pour les passionnés, il faut l’avoir dans sa bibliothèque !

La recette est facile et assez rapide. Mais si on veut la faire dans les règles de l’art, elle demandera un peu plus de temps…

Ça, c’est de la tarte au chocolat. La ganache fond dans la bouche, elle est onctueuse et assez forte en chocolat. En plus, elle est bien brillante ce qui donne une tarte juste splendide.

J’avais peur que les Piou Pious ne l’aiment pas, car les enfants n’aiment pas trop le chocolat amer en général. Je comptais couper un peu le chocolat noir avec du chocolat au lait pour l’adoucir, mais dans la précipitation, j’ai oublié… Une fois n’est pas coutume… Finalement, mon oubli a été très vite pardonné : Petit Piou n’en a fait qu’une bouchée, Mr Patate a eu un orgasme culinaire, Moyen Piou s’est régalé, et elle m’a bien remonté le moral pendant 3 minutes.

Tout le monde s’est extasié en la mangeant, et Petit Piou m’a déjà confessé : « tu devras en refaire Sofhy ! ». C’est noté Madame !

Dans son livre, Mr Bau préconise de la manger dans la journée. Je ne me suis pas fait prier pour en couper un morceau rapidos une fois la séance photo terminée. Mais nous avons constaté qu’elle était carrément meilleure le lendemain. Validé par tout le monde haut la main. Mr Bau, pour cette partie, je n’en ferai qu’à ma tête…

J’ai fait une tarte de 18 cm de diamètre, mais il y a largement assez de ganache pour en faire une beaucoup plus grande.

Au départ, je voulais mettre les bananes en fond de tarte, mais comme les Piou Pious n’aiment pas la banane, j’ai abandonné. Je ne comprends pas comment il est possible de ne pas aimer la banane avec du chocolat, le mystère reste entier… 

Ne voulant tout de même pas renoncer à mon idée, j’ai fait caraméliser des bananes dans une poêle avec un peu de beurre, de sucre roux, et une petite pointe de cannelle. Je les ai mises dans des verrines, et je les ai recouvertes de mon surplus de ganache.

Le résultat était ultra top. Et comme ça, tout le monde est content ! 🙂

Pour la recette de la pâte, j’ai utilisé celle de la pâte sucrée de Philippe Conticini. Cette merveilleuse pâte est devenue la base de toutes mes tartes. Elle est sublime. Et encore, le mot est faible. Depuis que je l’ai goûtée, je ne peux plus m’en passer !

La recette de la tarte extraordinairement chocolat

Pour 1 tarte :

Pour la pâte sucrée :

  • 230 g de farine
  • 140 g de beurre pommade
  • 1 œuf entier
  • 1 jaune d’œuf
  • 90 g de sucre glace
  • 40 g de poudre d’amandes
  • zestes d’un citron

Pour la ganache :

  • 350 g de chocolat noir à 70%
  • 250 g de crème liquide (entière si possible, mais marche aussi avec de l’allégée)
  • 1 cc de miel
  • 50 g de beurre

La pâte sucrée

Commencez par crémer le beurre et le sucre glace (fouettez pour rendre bien homogène). Ajoutez ensuite l’oeuf, le jaune d’oeuf, puis la poudre d’amandes, et les zestes de citron.

Versez la farine sur votre plan de travail. Faites un puit au centre, puis versez la préparation liquide. Ramenez la farine au centre en mélangeant délicatement avec le bout du doigt. Cela permet de travailler la pâte de façon à ne pas développer le gluten de la farine, ce qui évitera de la rendre élastique.

Formez une boule, puis fraisez-la 2 – 3 fois. C’est à dire : écrasez-la avec la paume de la main.

Emballez la pâte dans un film alimentaire, puis laissez-la reposer au frais au moins 2 heures. Vous pouvez aussi la faire la veille pour qu’elle développe ses arômes au maximum. 

Avec ces quantités, on peut faire 3 tartes de 18 cm de diamètre. Je vous conseille de la séparer en 3 et de congeler ce qu’il reste. C’est très utile d’en avoir au congel 😉

Sur votre plan de travail fariné, abaissez la pâte sur une épaisseur de 2 à 3 mm puis foncez le cercle à tarte. Laissez reposer encore 2 bonnes heures au frais. 

Il ne vous reste plus qu’à la faire cuire, à 170° pendant 15 minutes pour moi. Le fond de tarte doit ête bien doré.

La ganache

Faites chauffer la crème et le miel dans une petite casserole. Pendant ce temps, faites fondre le chocolat au micro-ondes.

Une fois le chocolat fondu, faites une émulsion en versant  la crème liquide sur le chocolat fondu en 3 fois et en remuant vigoureusement. Le mélange doit être lisse et homogène.

Laissez refroidir à température ambiante.

Quand la température est à 35 – 40°, ajoutez le beurre en dés puis mixez au mixeur plongeant.

Coulez la ganache sur la tarte, puis laissez prendre au frais au moins 2 heures.

Et voilà ! Simple et efficace ! 🙂

Regardez-moi cette brillance… <3

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un aussi bon moment de réconfort que le mien 😉

Si vous avez aimé cet article, notez le !

Notez cet article
[Total: 5 Total: 5]

Pour ne rater aucun article, inscrivez vous à la newsletter :

Le monde de Sofhy est également sur Hellocoton :
Suivez-moi sur Hellocoton

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !