1 an que Mr Patate m’a créé mon blog. C’est lui qui a eu l’idée. Dire qu’il m’a presque forcée à le faire…

1 an ! Déjà ?! Oui oui !

J’ai toujours aimé écrire, mais écrire pour moi. Jamais dans l’intention de partager quoi que ce soit. Petite, j’écrivais des histoires. Je voulais même devenir Romancière. En grandissant, j’écrivais des choses qui me passaient par la tête, puis je les brûlais. C’est violent ! Ça me vidait l’esprit, mais ça ne me servait qu’à ça. Faire lire mes œuvres à quelqu’un ? Haha ! Jamais de la vie. Quand on n’est pas sûr de soi, on trouve toujours que ce qu’on fait est nul.

Un beau jour, Mr Patate a eu une révélation.

– Tu sais, je te verrais bien blogueuse !
Je l’ai regardé dubitative, j’ai tortillé ma bouche dans tous les sens – effet du stress – tout en essayant de paraître décontractée.
– Haha ! Et qu’est-ce que tu voudrais que je fasse ? Tu me vois, moi, blogueuse ? Et je parlerais de quoi ? Non c’est mort. Tu m’as bien vue ? C’est gentil chéri mais tu vas perdre ton temps. Puis toute façon, ce que je fais c’est nul. Estime de soi = 0 on a dit.
– Mais non, je suis sûr que tu ferais un truc trop chouette ! Alléeuuhhh steuplai ! Je t’y vois trop !
– Mouai… Stu veux. Ça s’appelle « noyer le poisson ».
– COOOOOL ! Bon, il faut que tu fasses une présentation, un menu avec les différentes catégories que tu veux, que tu réfléchisses au look – les couleurs, le design, tout ça tout ça… Et que tu me prépares au moins 10 articles ! Et aussi que tu choisisses des images, ton logo, que tu réfléchisses au nom, c’est important le nom ! Et ton nom de domaine ! […]

Il était tout fou. Moi, j’étais paniquée. J’ai essayé d’y réfléchir, de me faire à l’idée, de chercher de quoi je pourrais parler… Mais dans mon esprit, c’était le trou noir. Aucune inspiration. De toute façon je n’ai jamais eu l’esprit créatif. J’avais 6 de moyenne en Arts Plastiques. C’est pour dire. Et puis en tant que fille ultra réservée / discrète, l’idée de m’exposer au monde ne me transcendait pas du tout. Je suis bien dans mon coin, pourquoi tu veux que j’en sorte ?

Je me suis dit que si je laissais le temps défiler, en tant qu’homme digne de ce nom, Mr Patate oublierait tout ça très vite.

Les semaines suivant son annonce, je pensais que l’idée était partie comme elle était venue. Oui, mais comme il y a beaucoup réfléchi, l’idée n’était pas venue comme ça *clack de claquement de doigts*. Motivation maximale oblige, elle n’allait pas partir aussi facilement. Pourtant, le voir collé à son ordinateur aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Non, il n’avait pas du tout oublié. Il était même très très motivé.

Un beau jour, il m’a mise devant son ordinateur. Il était tout fier de lui, le sourire jusqu’aux oreilles. « Très chère Sofhy, je vous présente votre tout nouveau Blog ! Il s’appelle Le Monde de Sofhy, parce que ça te va bien ». Il a ouvert une page Internet, et j’ai fait sa connaissance. Merde. Il l’a vraiment fait ! Sans moi en plus. Pour pas que je me défile. T’as bien fait chéri. Bon ben… Faut y aller hein ! Vu le temps qu’il y a passé, je suis OBLIGEE de faire quelque chose. Impossible de lui dire qu’il a fait tout ça pour rien. Puis il a quand même bien travaillé…

expérience Blogging

J’ai commencé avec ma présentation. Il m’a fallu une lonnnngue soirée. Je suis restée bien 30 minutes devant mon ordinateur, Word ouvert, la page toute blanche prête à être noircie, les yeux ne quittant pas le curseur clignotant attendant impatiemment d’avancer, mes doigts sur le clavier prêts à taper… Ca vient, je le sens, ça vient ! Ben enfait non. Désespérant. J’ai passé 1 heure sur une seule et même phrase à l’écrire, l’effacer, la recommencer, la reeffacer, la réécrire, inverser les mots, supprimer les mots, les remplacer… Ça a été un sacré combat. Et puis… J’avais la pression. Parce que je savais que mon premier lecteur serait Mr Patate. Je savais qu’il me lirait très attentivement. Il m’attendait au tournant, fallait pas se louper.

Présentation terminée, je l’ai soumise au jugement de Mr Patate. Pendant 10 minutes, c’était le silence total. Le silence ultra stressant. Il ne laissait aucune émotion paraître. Il avait cet air tout sérieux. Je guettais les déformations de son visage à la recherche du moindre rictus qui trahirait un J’aime ou J’aime pas. De temps en temps, il se grattait le menton faisant mine de réfléchir en fronçant les sourcils. C’est juste pour le style. Il sait que son petit air sérieux me fait craquer. Manipulateur va ! Impassible. Je suis sûre qu’il y prend même un malin plaisir. Ces 10 minutes ont fait partie des minutes les plus longues de ma vie. Je me suis revue au Bac et aux concours après le lycée. A la fin de sa lecture, abrégeant mes souffrances, il m’a fait tout un tas de compliments. Grande surprise ! Lui, il aurait envie d’une soirée câlin, ça ne m’étonnerait pas. Du coup, il m’a poussée et motivée à continuer.

Les jours qui ont suivi, j’étais complètement obsédée par mon blog. Ma mission : trouver du contenu. Alors je me suis lancée. Timidement. Mais trouver du contenu, c’est pas toujours évident.

Pour me familiariser avec mon nouvel outil, je suis partie sur des bases que je maîtrise : la cuisine. J’ai toujours eu une certaine passion pour la cuisine. Encore plus pour la pâtisserie. En attendant de trouver autre chose, je me disais que ce serait un bon début pour alimenter mon blog. Parce qu’avec la cuisine, je ne manque jamais d’idées. C’était une valeur sûre pour moi et je ne prenais pas trop de risques. C’est décidé : ce sera parfait pour commencer ! En attendant de trouver autre chose.

17 Janvier 2016. 1 an jour pour jour ! C’est le mois des bonnes résolutions. Avec Mr Patate, on a fait notre première sortie de mise en forme. Cette sortie a bouleversé mes débuts de blogueuse. Suite à ça, j’ai écrit mon premier billet Humeurs. Ça a été un genre de révélation : toute l’inspiration créative, celle que j’attends depuis le début de ma vie, est ENFIN arrivée. Mr Patate a adoré ce billet, et m’a poussée à en faire d’autres, encore et encore. C’est à ce moment-là que je me suis découvert un goût pour l’écriture encore plus fort que ce que je pensais.

Plus le temps passait, plus les idées affluaient. J’ai réussi à faire un blog à mon image. Les catégories ont poussé toutes seules : des histoires de vie, les recettes que j’adore, des partages de lecture, des trucs de fille… J’ai réussi à créer ce que j’avais dans la tête, à faire un blog de fille.

Maintenant, 1 an et 73 billets plus tard, mon bébé a bien grandi. Je retrouve mon ordinateur avec plaisir, mes doigts filent tous seuls sur le clavier. J’arrive même à taper sans regarder le clavier ! Et toc ! – ça m’impressionnant quand j’étais petite. Je ne m’en lasse pas, et je passerais bien mes journées avec lui. Mes yeux restent rivés sur mes statistiques et je me rends compte que ça augmente doucement. Le langage des statistiques n’a plus de secrets pour moi. Je vous dis même pas comment je saute partout pour un pauvre J’aime sur Hellocoton ou Facebook. Et pour un nouvel abonné… Poh ! Champagne ! 

J’ai même sympathisé avec des copines bloggeuses comme moi !
J’éprouve un réel plaisir à les suivre et
à les voir essayer mes recettes ou suivre mes conseils ! 

Tous les retours positifs que j’ai eus m’ont fait un bien fou. Dans ma tête, à chaque fois, c’est comme si on me remettait le césar de la meilleure bloggueuse de l’année !

Je ne m’y attendais pas, mais mon blog a eu beaucoup d’effets sur moi. Les angoisses du début – Est-ce que ça va plaire ? – ont laissé la place à autre chose. Je me sens plus sûre de moi, moins introvertie, j’arrive enfin à m’affirmer, je me sens auteure, je me sens artiste, je me sens femme… Surtout, mon blog m’a permis de développer ma créativité dans plusieurs domaines. Elle était au niveau 0 et attendait impatiemment de se révéler. Tut tut tut ! Ne me parle pas !! Tu vas interrompre mon impulsion créative ! Je me suis auto-étonnée. Et ça fait du bien ! Il m’a apporté énormément de joie, de bonheur, d’excitation et même de fierté ! Il m’a poussée dans mon envie de reprendre ma vie en main pour avoir une vie plus saine. L’idée de tester des choses et les partager me motivait encore plus ! Maintenant, il fait définitivement parti de ma vie, comme  une personne.

Je suis sans arrêt en train de réfléchir à mon futur article. La moindre chose presque intéressante y passe. Houuu mon nouveau mug ! Comme il est joliii ! Faut que j’en parle dans mon blog. Il m’est arrivé plusieurs fois de me réveiller en sursaut la nuit avec une idée et de me lever pour l’écrire sur une note. A la fin c’est plus 1 note mais 1 feuille A4 recto-verso. On ne sait jamais, je pourrais l’oublier au réveil et je m’en voudrais. Ca m’a valu plusieurs courtes nuits. 

Le seul problème que je rencontre : le temps. Encore et toujours… Il file à une vitesse folle. J’aimerais pouvoir l’arrêter, le mettre sur Pause. J’en viens à être obligée à faire des choix existentiels ! Hum hum… Blog ou linge ? *réflexion de l’extrême*Blog ! Désolée lave-linge, je te délaisse, je sais.

Bien sûr, j’ai eu des moments de doute. A quoi ça sert de faire tout ça ? Toucher les gens ? Se faire lire ? Pour quoi, au final ? Et après ? Ca va te servir à quoi ? Oui, je suis une fille qui se pose beaucoup de questions. Et encore, j’ai abrégé. J’ai eu mes moments de démotivation, l’impression de faire ça pour rien, de perdre mon temps. Mais tout ça est très vite balayé. Parce que je pense le faire principalement pour moi – et Mr Patate. Et j’en suis encore plus heureuse de savoir qu’il peut plaire à quelqu’un !

C’est bête, mais bloguer me donne des ailes. C’est comme si je donnais un peu de moi au monde qui m’entoure. C’est mon univers, ma chambre de petite fille. Je peux y faire ce que je veux. Je suis libre. J’y note des passages de ma vie, les choses qui m’ont marquée, le carnet de vie que j’ai toujours voulu faire mais que je n’ai jamais fait. Quand je serai vieille, je pourrai retourner dessus, et me rappeler. Ouuhh ce gâteau, qu’il était bon ! Petit Piou l’adorait… Hahahaha ! Je revois Mr Patate monter le banc de musculation ! Ha ! Je lui avais bien dis que ça servait à rien d’acheter ce truc !

Je ne pourrais plus m’en passer. Ce blog est mon bébé. Mr Patate me l’a remis, et nous l’avons fait grandir ensemble. Mon tout petit blog de 1 an…

Alors j’aimerais remercier mon papa, ma maman,
ma famille qui a toujours été là,
la voisine qui garde le chat pendant les vacances,
les arbres d’être si jolis,
ma voiture d’arriver à rouler sans huile…

Hum Hum…

Juste un grand merci à ma douce Patate, sans qui je n’aurais jamais fait tout ça.
Merci pour tous tes conseils.
Merci pour ton implication.
Merci de toujours être à mes côtés.
Merci de me pousser en avant.
De me rassurer et me booster pendant les moments de doutes.

Et surtout, merci d’être mon premier lecteur assidu.
Sans toi, je n’aurais jamais vécu la belle expérience du blogging <3

Merci aussi à vous, chers lecteurs. Merci pour vos retours si gentils. Même si votre passage peut-être court et bref, merci d’avoir pris le temps pour un petit article noyé dans l’immense océan internet.

Dire que je ne voulais pas de ce blog…

 

Si vous avez aimé cet article, notez le !

Notez cet article
[Total: 3 Total: 5]

Pour ne rater aucun article, inscrivez vous à la newsletter :

Le monde de Sofhy est également sur Hellocoton :
Suivez-moi sur Hellocoton

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !

%d blogueurs aiment cette page :