Moi, j’adore le beurre de cacahuètes. C’est un ami qui m’a fait goûter. Au départ, les saveurs m’ont laissée de marbre. Totalement indifférente. Un jour, je suis tombée sur une recette de cookies au beurre de cacahuètes. Là, ça a été radical : je suis devenue totalement fan. Fan de chez fan. Depuis, je ne peux plus m’en passer. Comme quoi, il ne faut jamais se fier à son premier ressenti et toujours faire un 2eme crash test. 

Souvent, on associe le beurre de cacahuètes à un truc américain, gras, ultra calorique, qu’il faut absolument éviter si on ne veut pas finir obèse.

Et ben que nenni !

Connaissez-vous les bienfaits du beurre de cacahuètes ? 

Il est en fait un précieux allié dans le cadre d’un régime alimentaire sain et équilibré.

Oui oui !

Quand on l’achète tout fait, certes, c’est pas le top. Quand j’ai lu l’étiquette de mon pot, j’ai failli faire un AVC tellement la liste des ingrédients est longue et pleine de mauvaises choses. Bonjour l’huile de Palme hydrogénée, sucre, sel, colorants, stabilisateurs, arômes ! Les pots industriels sont clairement des bombes de crise cardiaque à retardement.

Pas bien.

Mais quand on le fait soi-même, ce n’est plus du tout pareil ! Si on est flemmasse, on peut aussi se tourner vers des marques bios où le beurre de cacahuète contiendra 100% de cacahuètes et éventuellement un peu de sel (vérifiez quand même la liste des ingrédients : huile de palme à proscrire, attention à la teneur en sel et sucre).

Bien !

…Parlons un peu de ses bienfaits…

Pour 100 g, le beurre de cacahuètes contient 40 g de lipides. Mais des bons lipides, pas des mauvais ! Soit, des acides gras mono-insaturés, les mêmes que ceux présents dans l’huile d’olive. Ca, c’est du bon gras. Et le bon gras, c’est très bien contre le mauvais cholestérol. 

De plus, il est très riche en protéines végétales (25 g de protéines pour 100 g de beurre de cacahuètes)en fibres, en potassium, en magnésium (une portion en apporte environ 50 mg, ce qui est excellent pour le renforcement des os et la récupération musculaire), en vitamine E, et en resvératrol, un antioxydant présent dans le vin rouge.

On trouvera aussi un peu de vitamine B6 et du Zinc qui aident à renforcer le système immunitaire.

 

Autant d’éléments qui aident à prévenir les maladies cardio-vasculaires et rester en bonne !

Et le mieux dans tout ça, pour un beurre de cacahuètes addict, c’est que ce petit bijou de nourriture est moins calorique que le beurre ! Comptez environ 650 calories pour 100 grammes de beurre de cacahuètes contre 700 calories pour 100 g de beurre. Bon… Vu comme ça, la différence est pas énorme, mais n’oubliez pas les bienfaits ! Le beurre, lui, ne vous apportera pas tout ça ! En plus le beurre de cacahuète est sans lactose.

N’hésitez donc pas à l’utiliser pour vos tartines le matin, ou à l’intégrer dans vos recettes de gâteaux en remplaçant totalement ou partiellement le beurre ! Dans des brownies ou des cookies, c’est divin !.

De mon côté, je le tartine sur 2 biscottes, le recouvre de confiture, et c’est l’extase. Il se marie à merveille avec toutes les confitures. Mais j’avoue avoir un petit faible pour la confiture de framboise. Sur la photo, c’est de la confiture de pêche. Merveilleux…  Prenez tout simplement votre confiture préférée ! Cette petite pointe de sel se marie super bien avec le sucre de la confiture.

Et alors le top du top, c’est de se griller une petite tranche de brioche, la tartiner de beurre de cacahuètes et de confiture (forcément, ici, adieu régime). Là, c’est le summum de la tartine. Attention, c’est un coup à ne plus pouvoir s’en passer !

En plus d’être presque parfait côté nutrition, il est super facile à faire ! Je me suis lancée, et j’avoue être particulièrement contente du résultat. On se retrouve avec un pot de beurre de cacahuètes qui a exactement le même goût que celui qu’on achète, mais sans tous les additifs pas bons dedans ! Là au moins, on sait ce qu’il y a : des cacahuètes, et c’est tout. Et le prix… N’en parlons même pas. Ou si, un peu quand même : pour le prix que je mettrais dans un pot du commerce, je me retrouve avec 3 fois plus de quantité. Voilà. Raison de plus pour le faire soi-même.

Passons aux choses sérieuses : la recette !

Vous pouvez faire un beurre de cacahuètes creamy ou crunchy, à vous de voir ! Perso, je préfère carrément le crunchy 😉

Il vous faudra donc… Des cacahuètes. Entières, décortiquées, salées, natures… A vous de voir. Moi, j’ai choisi des cacahuètes décortiquées salées et grillées, car je n’ai rien trouvé d’autre. Niveau gustatif, le fait qu’elles soient déjà salées ne m’a absolument pas dérangée. Cette petite pointe de sel est même très bienvenue.

Commencez par torréfier vos cacahuètes à 150° pendant environ 25 minutes. N’hésitez pas à aller les remuer de temps en temps. Elles doivent légèrement brunir. Cela permettra de leur donner plus de goût. 

Une fois torréfiées, laissez-les tiédir, puis mettez-les dans le bol de votre robot. Il faut impérativement une lame en S, sinon ça ne marche pas. Pas de blender, ça ne marche pas non plus.

Mettez votre robot en route, et puis attendez d’avoir la bonne texture ! Sous l’effet de la chaleur dégagée lors du mixage, l’huile contenue dans les cacahuètes sort. Au départ, elles seront juste hachées, puis il se formera une pâte, puis la pâte deviendra liquide. Lorsque la texture vous plait, arrêtez le robot et mettez le beurre de cacahuètes en pot.

D’une simplicité déconcertante je vous avais dit !

A savoir :

– Plus vous mixez longtemps, plus le beurre de cacahuète sera liquide. Mais….

– Attention ! Si vous mixez trop longtemps, le beurre de cacahuète deviendra dur comme la pierre. Alors soyez vigilants ! Ca ne m’est jamais arrivé. Sur les photos, j’ai un beurre de cacahuètes avec une texture assez épaisse, mais vous pouvez mixer un peu plus pour une texture plus liquide et donc plus facile à étaler. 

– Il se peut que le moteur du robot chauffe un peu trop. Si c’est le cas, arrêtez-le, et laissez le reposer 10 minutes avant de poursuivre.

– Si vous voulez un beurre de cacahuète crunchy, prélevez un peu de cacahuètes lorsque celles-ci sont à peine hachées au tout début du mixage, puis ajoutez-les à la fin au moment de mettre en pot.

– Certains ajoutent de l’huile, mais ce n’est pas obligatoire. Elle permet de faciliter le broyage des cacahuètes et d’obtenir une texture plus lisse et homogène. Préférez l’huile de pépin de raisins qui est beaucoup plus digeste. 1 cuillère à soupe suffit !

– Pour le sel, si vous utilisez des cacahuètes non salées, je pense qu’il est préférable d’en ajouter un peu car il relève le goût. C’est aussi pour ça que je préfère utiliser des cacahuètes salées. Comme elles viennent du commerce, évidemment, elles sont trop salées… Il est possible de les frotter un peu dans un linge à la sortie du four. Ca vaut ce que ça vaut, mais ce sera déjà ça en moins.

– J’ai constaté que la vitesse de préparation était plus courte en faisant des grandes quantités que des petites. Avec des petites quantités, il arrive un moment où la préparation se colle sur les bords du bol et la lame du robot ne hache plus rien. Il faut donc l’arrêter très souvent, ramener la préparation au centre, et recommencer toutes les 30 secondes. C’est vite énervant… En remplissant plus le bol, il y a plus de matière qui entraine la matière, donc le robot a moins de mal. De toute façon, il y a plein de choses à faire avec du beurre de cacahuètes, il se conserve très bien, alors autant en profiter !

– Ce beurre de cacahuètes se conserve dans un pot en verre bien fermé à l’abri de la lumière, dans un endroit sec pendant plusieurs semaines (si vous arrivez à le faire durer aussi longtemps). Le placard sera parfait 😉

Pour terminer, je n’ai qu’un mot à dire : vive le beurre de cacahuètes !

Si vous avez aimé cet article, notez le !

Notez cet article
[Total: 4 Total: 5]

Pour ne rater aucun article, inscrivez vous à la newsletter :

Le monde de Sofhy est également sur Hellocoton :
Suivez-moi sur Hellocoton

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !