Cette année, mon grand frère se marie. Le mariage approche d’ailleurs à grands pas. Comme c’est le premier de la famille, je vous raconte pas comment Mamounette et Papounet sont jouasses.

On m’avait parlé d’un mariage tout simple sans prétention, mais plus ça approche, plus j’ai la sensation qu’on sort l’artillerie lourde. La liste des invités a été doublée en une semaine. La dernière fois que j’ai été confrontée à autant de monde, c’était… Ah ben jamais enfait.

C’est la première fois que la famille se réunit au grand complet depuis un bon moment. C’est la première fois que Mr Patate va tous les rencontrer. Oh la pression ! Ma Patate, j’aimerais pas être à ta place. Je compatis, et je te remercie de me suivre. Mais ça va être bien tu vas voir ! Hahaha.

Papounet et Mamounette habitant dans le Sud, c’est tout naturellement qu’ils ont été réquisitionnés pour se procurer l’alcool de la soirée. Le Pas de la Case à côté, c’est sûr que c’est pratique. Seulement, il y a des quotas à ne pas dépasser. Et quand on y va à 2, ça fait beaucoup de déplacements pour pouvoir donner à boire à plus de 100 personnes pendant toute une nuit.

Mamounette apprenant que nous étions seuls à la maison sans rien de prévu, elle nous a demandé de les accompagner. Je pense qu’elle s’est doutée que ça nous coûtait de sacrifier une journée d’amoureux seuls au monde. Technique pour nous appâter : nous proposer un bon sur la route.

Ah ben si tu nous prends par les sentiments… OK !
En voiture Simone !

Bon, ça fait très intéressé comme ça, mais on l’aurait fait, même sans restaurant. On leur doit bien ça à Papounet et Mamounette. Et encore, c’est très peu comparé à tout ce qu’ils ont fait pour nous.

Oui, j’ai des parents stylés.
Ultra stylés.

Le restaurant a été choisi par Mamounette. Direction : la Maison Lacube. Elle est fan de randonnée et a déjà eu l’occasion d’y aller. C’est une valeur sûre selon elle.

Et nous voilà donc débarquant dans un petit village en Ariège, Les Cabannes, sur la route du Pas de la Case.

Maison Lacube

On arrive sur une petite place coquette, entourée par la montagne. Ça sent la nature, le temps est doux, le ciel bleu, l’environnement est calme… On est sereins. Devant nous, une grande bâtisse aux volets roses : La Maison Lacube.

La maison est en 2 parties : le restaurant à gauche, et la boutique à droite. Ouuuhhh l’idée de pouvoir acheter ce que je mange me plait…

Nous nous dirigeons vers le restaurant et entrons à l’intérieur. J’ai faim. 

J’ai zappé le petit déjeuner exprès.

Il y a du monde. Déjà, c’est bon signe. Paraît qu’il faut réserver quelques jours avant sous peine de ne pas pouvoir y trouver de place. Ça aussi c’est bon signe !

Le restaurant n’est pas très grand, il y règne une ambiance conviviale très agréable. C’est vivant, les serveurs ont le sourire, les gens ont l’air de passer un bon moment et sont heureux, ça parle fort, ça rie… En même temps, un restaurant, ça rend souvent heureux.

A l’arrière du restaurant, on peut voir un joli petit jardin rappelant l’ambiance montagne nous donnant envie d’y installer un fauteuil et de s’y prélasser jusqu’à la fin de nos jours.

Pour les beaux jours, il est possible de manger en terrasse. Le parking est situé juste en face du restaurant, l’accès pour les personnes à mobilité réduite en est donc facilité.

Nous prenons place à notre table réservée par Mamounette (prévoyante Mamounette), puis un Monsieur, éleveur de son métier, vient nous expliquer le principe du restaurant.

Ici, on est dans un restaurant de terroir. Le but, c’est de mettre en avant les produits de la région. Ce sont de jeunes agriculteurs passionnés qui aiment leur métier. La viande servie est issue de vaches nées, élevées, et abattues en Ariège dans leurs fermes. Le bœuf Gascon sera mis à l’honneur, les autres produits utilisés non issus de la ferme viennent uniquement de petits producteurs locaux. Tout est fait maison. Pas de grande marque ni de grande distribution : on détourne la mondialisation en revenant au local.

Il est d’ailleurs possible d’aller visiter la ferme pour voir de nos propres yeux ce qui s’y passe et ce qu’on va manger.

Ce restaurant remplit complètement les attentes actuelles du consommateur : manger de la vraie nourriture de proximité. On sait d’où elle vient, elle n’a pas voyagé à travers toute l’Europe pour arriver dans notre assiette et n’est pas reconstituée par je ne sais quelle pirouette scientifique. C’est frais, c’est bon, c’est local. On retourne aux sources en mangeant des choses simples, mais bonnes.

Vous l’aurez compris, c’est plutôt un restaurant pour les amateurs de viande. Vous pourrez tout de même trouver un menu végétarien, un menu sans gluten, et bien entendu, un menu enfant, histoire de satisfaire tout le monde.

Ça tombe bien, nous, la viande, on adore ça.

Il est possible de leur commander de la viande en lot pour en avoir chez soi. Ils proposent de la viande à l’état brut pour cuisiner, mais aussi des plats cuisinés par leurs soins.

Concernant la carte, elle est à un prix tout à fait abordable avec des menus allant de 13 à 30€. Elle varie tout au long de l’année afin de respecter les produits et leur saison.

J’adore déjà le concept.

Messieurs Dames, si vous voulez bien, à table…

Mr Patate et moi avons choisi un menu à 24€50. Mr Patate a pris l’assiette de charcuterie, un steak grillé de bœuf gascon, et 2 boules de glace en dessert.

De mon côté, j’ai choisi le carpaccio de bœuf, un steak de bœuf gascon, et le yaourt fermier au lait de brebis accompagné d’une confiture de cerise noire.

L’assiette de charcuterie était divine. Vous pourrez y trouver du saucisson, du jambon de pays, et du pâté. Tout ça avec une petite tranche de pain grillé et une noix de beurre fermier. Quoi de meilleur qu’un pain / beurre / jambon fumé ? Et tout ça top qualité, alors imaginez…

Concernant la viande, y a pas à dire, c’est clair qu’on est dans la qualité extrême. Elle est tendre et fond dans la bouche. Même pas besoin de couteau pour découper mon carpaccio tellement la viande se découpe toute seule. C’est un pur délice.

Pour accompagner l’entrée, nous avons eu droit à une petite feuille de salade. Pour le coup, j’aurais aimé en avoir un peu plus, mais ce n’est qu’un détail. On a dit qu’on venait ici pour manger de la viande, pas de la salade.

La cuisson des steaks a bien été respectée. Comme pour l’entrée, la viande est tendre et riche en goût, bien assaisonnée. Un pur plaisir. 
Le plat est accompagné de frites maison. Ahhh les frites ! Ca faisait bien 2 ans que je n’en avais pas mangé ! Elles étaient très bonnes, bien cuites, croustillantes, et bien assaisonnées. Après ce long jeûne de frites, je crois que je peux même dire que c’était orgasmique !

Comme pour l’entrée, nous avons eu une petite feuille de salade. En tant que fille, une fois de plus, j’aurais aimé en avoir un peu plus. C’est purement psychologique, mais ça me permet de moins culpabiliser en me disant que oui, j’ai mangé des légumes. Mais, la salade n’est pas le thème central, donc on pardonne. On va dire qu’elle est là pour la déco.

Concernant le dessert, j’avoue avoir longuement hésité avec le dessert du jour : un brownie aux noix et amandes. Oh ouiiiii du chocolat ! 

Pour respecter l’ambiance jusqu’au bout, j’ai donc choisi le yaourt fermier. Juste parce que le brownie, c’est américain.

En vrai, j’avais juste peur d’exploser mon compteur calorique de la journée.

Là, pour le coup, j’ai été un peu déçue. J’ai eu mon pot de yaourt, comme à la maison, avec une petite coupelle de confiture (5€ le yaourt à la carte, à ce prix là, il a intérêt à assurer). Je m’attendais à avoir un dessert simple mais légèrement plus travaillé. Si je devais y retourner, je pense que je partirais sur autre chose d’un peu plus gourmand comme la croustade aux pommes, ou le millas, qui, je suis sûre, m’auraient beaucoup plus satisfaite. 

Et si je veux rester dans le light, je partirais plutôt sur le petit pot de purée de pommes.

Niveau gustatif, le yaourt et la confiture étaient tout de même très bons. Le yaourt était un vrai yaourt fermier, ferme et onctueux. Cependant, il ne restera pas dans le top 3 des meilleurs yaourts de ma vie.

Mr Patate a choisi la glace pour terminer sur une note fraîche. Il a eu une petite coupe avec 1 boule de glace à la vanille et 1 boule de glace au chocolat. De même, rien à dire sur la qualité de la glace. Elle était très bonne, onctueuse, sucrée comme il faut. Comme moi, Mr Patate a trouvé son dessert très bon, mais il pense également qu’il aurait mérité un tout petit plus comme un peu de chantilly ou un petit biscuit pour l’accompagner. 

J’ai oublié de la photographier, toutes mes excuses…

Papounet et Mamounette, eux, ont choisi le dessert du jour. J’avoue avoir louché sur leur brownie en espérant pouvoir leur chourrer une cuillère, mais ils étaient tellement absorbés par leur assiette qu’ils n’ont pas relevé le nez pour pouvoir apercevoir mon regard de chien battu.

De mon point de vue, le brownie semblait assez compact, mais ils ont l’air de l’avoir beaucoup apprécié. Ils ont dit, je cite : « Hmmm… C’est très bon ! »

Comme pour les autres desserts, il était très beau, mais simpliste. Une petite noisette de chantilly, et c’est tout. On va dire que je suis relou, mais tant pi. Je l’ai trouvé un peu perdu dans son assiette. Au restaurant, j’ai l’habitude de trouver un brownie avec un peu de crème anglaise ou un coulis de fruit. Mais bon… On a dit qu’on était dans la cuisine simple, mais de qualité.

En résumé, je dirai que ce restaurant est une très bonne adresse. Ne vous attendez pas à trouver de la grande cuisine. Ici, on est dans la simplicité, mais dans la qualité puissance 10. Les amateurs de viande seront ravis à coup sûr ! De ce que j’ai pu goûter, je dirai qu’il y a un petit point faible sur les desserts : je suis un peu restée sur ma faim. A leur décharge, je pense que je n’ai pas fait le meilleur choix. Il faut dire aussi que je suis assez exigeante en ce qui concerne les desserts. Donc je ne leur en veux absolument pas. Le rapport qualité / prix est tout à fait correct, et nous en sommes ressortis tous satisfaits dans l’ensemble. Le thème du restaurant est très bien respecté, du début à la fin du repas.

Manger de la viande redevient un plaisir qu’on avait presque oublié.

Si vous avez aimé cet article, notez le !

Notez cet article
[Total: 5 Total: 5]

Pour ne rater aucun article, inscrivez vous à la newsletter :

Le monde de Sofhy est également sur Hellocoton :
Suivez-moi sur Hellocoton

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !