Une des raisons qui a fait que je ne voulais pas me lancer dans le blogging était la peur d’être lue par des connaissances. En tant que personne très réservée, cela ne doit ABSOLUMENT pas arriver. Parce que se faire lire par des inconnus, c’est une chose. Mais se faire lire par des connus, c’en est une autre. Je n’ai même pas osé le dire à mes parents. C’est dire à quel point. Au début, rien que l’idée de le faire lire à Mr Patate était digne d’une épreuve d’oral en allemand au Bac.

Pour tous les détails sur l’histoire du blog, RDV ici !

J’imaginais le cas où mes collègues seraient au courant. Alala… Non ! Surtout pas ! Après ça va parler, ça va jaser, me regarder davec de gros yeux, et je déteste être au centre des attentions. Quand on y pense, c’est plutôt con. Parce que quand on est blogueur et qu’on s’étale sur Internet, ça ne devrait pas nous déranger d’être lu par des connaissances. Et ben moi, si. L’anonymat me va très bien. Après analyse, je me rends compte que c’est surtout la peur du jugement. Reliquat d’adolescence…

Bref… Au commencement, je me disais : « Quand même… La probabilité qu’un de mes collègues tombe là-dessus avoisine les 0,0001% de chance. Allé on y va, on verra bien ! ».

Un matin, pendant que j’admirais mon travail, un collègue est venu se planter à côté de moi.

– Tu me feras goûter tes meringues ? 

Blocage.

Dans ma tête, c’est la chute libre. Je n’ai parlé de mes meringues à personne, j’ai publié ma recette il y a 2 jours. Mais comment est-ce possible ? Mon tout petit blog ! Mr Patate aurait-il tellement bien géré mon référencement qu’on le trouve direct en tapant « Meringues » sur Google ? Non… Impossible.

– Euuuuuhhhhh… *emballement du rythme cardiaque* Pourquoi tu dis ça ?
– Parce que j’adore les meringues !

Panique. Panique. Panique. Panique.

Mr PATAAAAATE !!!!! AU SECOURS !!!! Qu’est-ce que je fais ? C’était pas prévu ça ! Imagine ils le lisent tous et le trouvent tout pourri ! Hein ? Qui c’est qui perd toute crédibilité après ? Tu crois que je peux dire qu’il se plante et que c’est pas moi ? Ouai ouai ouai, je vais faire ça. Technique de l’autruche, c’est cool ça.

En même temps… Difficile de ne pas faire le rapprochement. Trop de points communs pour passer inaperçue…

Mr Patate s’est bien marré et a entamé un processus de rassurage.
Je sais, ce mot n’existe pas.

Finalement, une probabilité de 0,0001%, c’est pas négligeable. J’aurais appris quelque chose aujourd’hui. Je me rends compte que cette panique n’était absolument pas justifiée. Après tout, je l’assume mon blog, et je suis plutôt fière de lui. Comme je l’ai dit, c’était surtout la peur du jugement. De toute façon, on ne peut pas plaire à tout le monde.

Cher collègue, toi qui me lis peut-être encore, bravo.
C’était quand même beau.
Même si tu m’as fait paniquer.
T’as dû bien te marrer quand t’as vu ma tronche.

 

Si vous avez aimé cet article, notez le !

Notez cet article
[Total: 5 Total: 4.2]

Pour ne rater aucun article, inscrivez vous à la newsletter :

Le monde de est également sur Hellocoton :
Suivez-moi sur Hellocoton

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !

%d blogueurs aiment cette page :