les grands buffets

Aaahhh… Les Grands Buffets de Narbonne… On les attendait, on les a rêvés, et on y est allé. Laissez moi vous raconter… Un , 4 buffets (entrée, plat, fromage, dessert), à volonté.

D’avance,  je m’excuse pour la qualité de certaines photos, elles ont été prises avec mon téléphone parce que j’ai oublié mon appareil photo à la maison… J’aurais pu faire mon article sans photo, mais vous n’auriez pas pu imaginer ce restaurant à sa juste valeur. Vu la grandeur du restaurant, j’ai zappé quelques étals (notamment pour les plats), sinon j’aurais passé 2 heures à tout prendre en photo et j’aurais pas pu me concentrer sur ce moment de pur bonheur et savourer pleinement mon repas. Dans la vie, il faut faire des choix.

Nous y sommes allés pour la première fois pendant nos du mois de juin. Un ami nous en avait parlé. Il n’avait qu’un mot à la bouche : fabuleux. Par curiosité, on est allé jeter un œil sur le site internet Les Grands Buffets. Nos yeux brillent, nos estomacs nous supplient d’y aller le plus vite possible. Et hop, réservation faite, merveilleux restaurant, nous voilà !

Nous arrivons aux alentours de 11h30. Nous sommes devant les portes encore fermées, prêts à nous péter le bid (ça fait 2 jours qu’on se nourrit exclusivement de salade exprès), un sourire béat sur nos lèvres, l’impatience nous rendant fébriles. Il y a du people, et la file d’attente gonfle à chaque minute. Visiblement, il ont du succès. On a bien fait de venir tôt !

Le restaurant ouvre ses portes, nous pénétrons à l’intérieur, yeux grands ouverts. Déjà, on adore l’ambiance. On se croirait chez mamie. Sur notre gauche, on peut déjà apercevoir le buffet des desserts (J’ADOOOOOOOOOORE les desserts… Entre nous, j’y vais juste pour eux ). Première chose que je remarque : la fontaine au chocolat géante. Mais quand je dis géante, c’est vraiment géante ! On dirait qu’elle sort du film « Charlie et la chocolaterie ». Ensuite, je peux voir la farandole de desserts qui s’offre à moi. J’hallucine, je suis toute excitée, j’ai hâte, je m’impatiente. Ca promet dis donc…

Le monsieur à l’accueil nous demande notre nom, vérifie notre réservation. Je me tiens prête à dégainer mon smartphone pour lui prouver qu’on a bien réservé, on sait jamais. Hors de question de se faire refuser l’accès si prêt du but. Hors de question de devoir se replier sur un pauvre sandwich au jambon. OK, tout est en règle (YES), go go go c’est parti ! Pour notre première fois, nous avons le droit à une petite visite guidée personnelle par un serveur. Il nous montre les différents buffets et explique le fonctionnement du restaurant. C’est pas très compliqué, mais vu la grandeur de la bête, cette visite est bienvenue. Nous prenons place à notre table et attendons impatiemment le top départ. Un serveur prend notre commande pour les boissons (apéritif, vin direct producteur super stylé servi au verre ou à la bouteille avec évidemment un choix plus que large), et après, c’est carte blanche.

Nous voilà lancés à la découverte du buffet des entrées. Oh my god… Il y a tout. Tout ce qui vous fait envie, tout ce qui vous fait rêver est là. Charcuterie, saucisson, pâté, foie gras (4 sortes différentes), verrines, fruits de mers, petit coin légumes (histoire d’avoir l’impression de ne pas abuser), tous les condiments possibles et imaginables sont là, vous n’avez qu’à vous servir.

On rempli nos assiettes. De mon côté, je me jette sur le foie gras, et sur tout ce qui a l’air comestible. C’est à dire beaucoup de choses. Et ben pour une première assiette… Top ! Je suis conquise, Mr Patate est aux anges et se dit que peut être, Dieu existe. On se regarde, on sourit… On passe à la suite chéri ? Naaaaannnnnnnn j’déconne ! Allé viens, on va se resservir.

Et BAM ! 2ème assiette d’entrée. Hohoho

2ème assiette engloutie, nous filons au buffet des plats. Ici, des dizaines et des dizaines de marmites en cuivre nous entourent. Dans chacune : un plat ou une garniture maintenus au chaud. A vous les frites, les beignets de calamar, le boudin noir, le poulet rôti à la broche, les tripes, la saucisse maison, le porcelet grillé, les moules à la marinière ou gratinées à l’aïoli, les poissons divers, les escargots… Sans oublier les légumes, les champignons, les pâtes, le riz et tout ce qui va avec… Il y en a tellement ! C’est juste impressionnant.

Et comme si ça ne suffisait pas, vous pouvez aller demander aux cuistots un plat à la rôtisserie. Une grande ardoise affiche les différents plats que vous pouvez manger. Là, ça rigole plus. Pavé de boeuf façon rossini, homard à l’américaine, escargots de bourgogne, entrecôte, magret de canard, foie gras poêlé… Un truc de fou. Il y en a tellement qu’on arrive plus à choisir. On est là, pantés au milieu de la salle à regarder tous ces plats qui s’offrent à nous sans pouvoir choisir. Paralysie. On se retrouve bêtes.

3ème buffet : les fromages. J’ADOOOOOOOORE le fromage. Le fromage, c’est la vie. Fromage / dessert = mon moment préféré du repas. Je vis pour le fromage et les desserts. Quand je vois l’étal devant moi, la frénésie s’empare de moi. Des dizaines de fromages ENTIERS les uns à côté des autres attendent patiemment d’être découpés avec soin, d’être délicatement déposés sur une belle tranche de pain, et de se faire ratatiner dans mon estomac. Du vrai bon fromage, de qualité. A vous de couper le morceau que vous voulez. Gros, petit, moyen, faites comme il vous plait. Mais comment je vais faire pour tout manger moi ? Aie aie aie… Allé, je me concentre sur ce qui a l’air d’être le meilleur. Un petit bout de Tomme, un autre de Laguiole (AOP s’il vous plait !), un petit bout de fromage de chèvre divinement bon, de la mimolette, et quelques fromages que je ne connaissais pas. Rolala… Qu’est ce que c’était bon… Mais vraiment trop bon ! A cette étape du repas, je m’en suis voulue de m’être jetée sur les entrées. Mon ventre est bien rempli, et je comptais bien faire sa fête au buffet des desserts… On va avoir un problème technique là.

Les desserts… Nous y voilà ! Je fais abstraction de mon mal de ventre naissant et sautille vers les desserts qui n’attendent que moi. Ohhh… Vous… Je me rappelle toutes ces heures de sport intensif et essaye de ne pas culpabiliser de ruiner tous ces efforts en 3 coups de fourchette. Je suis comme un enfant à Noël. C’est le paradis, c’est top beau pour être vrai. Je ris bêtement toute seule, je souris, la salive monte, je m’en lèche les babines d’avance. Ce buffet est tout simplement magnifique. Toutes les pâtisseries possibles et imaginables sont là. Trianon, tarte au citron, macarons, Mont blanc, oeufs à la neige, riz au lait, mousse au chocolat, éclairs, la fameuse fontaine de chocolats avec des fruits et petits gâteaux à tremper dans le chocolat fondu, crème catalane, gaufres, crêpes (y a même du nutella, de la confiture, du miel, et y a même un mini four pour faire réchauffer sa crêpe !), glaces (au moins 15 parfums différents), cheesecake, charlotte, petits gâteaux marocains (cornes de gazelles, baklavas, loukoums…), nougat… Bref… Vous voyez le tableau quoi ! Et comme pour tout le reste du repas, je me suis régalée. J’aurais été toute seule, j’aurais léché mon assiette. Mais je me suis contentée de me lécher les doigts.

Voilà. On a fait le tour. On aimerait faire marche arrière dans le temps et recommencer du début. On a bien mangé. On a trop mangé. Tellement qu’on est obligé de déboutonner notre pantalon. Tellement qu’on s’en est rendus malades. Tellement qu’on arrive plus à tenir debout. La seule chose que notre corps réclame, c’est une bonne grosse sieste. Vous avez déjà mangé comme ça ? On peut parler d’overdose totale de nourriture, de cuite à la nourriture même. Nous reprenons la voiture, après ça, la route est dure. Je regarde Mr Patate, il est dans le même état. Je peux même voir les petits gouttes de sueur perler sur son front tellement la digestion est difficile pour lui. Ah oui faut assumer après hein ! Il me regarde, il sourit. C’était bien hein ? Oh oui c’était bienTellement bien qu’on a re réservé 2 jours plus tard.

Oui, on a décidé de mettre une stratégie en place pour profiter pleinement du buffet. C’était une première fois, on ne connaissait pas, donc on a pas été au top de l’organisation pour une expérience optimale. Du coup on s’en voulait un peu… (oui, c’est bizarre, mais nous nous comprenons parfaitement).

Le secret : manger en différé des autres personnes pour pas avoir la queue partout et ne pas finir fou devant autant de monde.

Règle numéro 1 : réserver 7 jours avant, et arriver tôt quitte à attendre 20 minutes avant d’entrer. Il y a tellement de monde qui vient que si vous ne voulez pas batailler pour l’accès aux buffets, il vaut mieux être dans les premiers à se servir. Sinon c’est la galère et il vous faudra slalomer avec dextérité entre les gens. Avec une assiette dans les mains pleine à craquer, c’est pas facile. Avec cette technique, on fait parti des premiers à se servir et on n’a pas à réaliser un parcours d’obstacles avant de manger. Bien sûr, si vous ne prenez pas les devants pour la réservation vous courrez le risque que le restaurant soit plein… Et ça va trèèèèès vite. En plus, la réservation se fait sur internet. C’est hyper rapide et hyper pratique.

Règle numéro 2 : ne pas prendre d’apéritif ni de vin. Ca rempli le ventre, donc ça fera des dégustations en moins. Hors de question. Comme je l’ai dit, dans la vie, il faut faire des choix. On zappe. En plus, ça fait gagner du temps pour les buffets, vous serez seuls au monde et libres de danser la cucaracha devant la marmite de poulet rôti à la broche.

Règle numéro 3 : Se concentrer sur son objectif. On se rend compte qu’il faut carrément zapper les entrées. Pareil, ça rempli le ventre. Notre objectif premier étant les fromages et desserts pour moi, les plats pour Mr Patate, autant oublier les entrées et savourer pleinement les autres mets. Bon, on peut quand même se faire une petite tranche de foie gras hein, mais plus on va manger, moins on aura de place pour la suite, logique quoi…

Les grands buffetsGrâce à cette merveilleuse technique parfaitement étudiée et réfléchie pendant 2 jours, notre 2ème expérience a été ultra réussie. Nous avons eu la chance d’être en terrasse. Quand il fait beau, c’est le top. Elle est grande, on est entouré de verdure, on se croirait dans un jardin d’Eden. C’est le paradis je vous dis ! Je me suis fait une assiette de fromage comme jamais j’en ai mangée, et j’ai pu me servir encore et encore des desserts. La 2ème expérience a été encore meilleure que la première. Carrément réussie, sans frustration de pas avoir pu tout goûter. Nous sommes ravis, nous sommes heureux, et nous nous faisons la promesse, yeux d’amoureux dans les yeux d’amoureux, de nous arrêter ici à chaque fois que nous passerons dans le coin.

Ce restaurant est impressionnant, incroyable le choix qui s’offre à vous. Inimaginable.

Bon… Il y a toujours des gens bizarres. Comme ce petit garçon de 7 ans qui se sert des carottes râpées, une tomate, des haricots verts, et un oeuf dur. Déjà, à 7 ans d’habitude les enfants, ça aime pas les légumes. Mais en plus, vus tout ce qui s’offre à lui, choisir des haricots verts, c’est bizarre. Je sais pas où il a trouvé ses carottes d’ailleurs. Je les ai même pas vues. Son père était dégouté. Il s’est fait gronder le pauvre.. Haha

C’est un succès total.

En regardant les critiques sur internet (en particulier sur Trip Advisor), on s’est rendu compte que des gens étaient carrément déçus. Mais comment est-ce possible ?! Ben oui, il y a énormément de monde donc je comprends que ça peut être énervant. Mais grâce à notre stratégie finement étudiée, ce problème n’en est plus un. Niveau gustatif, c’est clair que ce n’est pas au niveau d’un grand restaurant étoilé, mais la nourriture servie est bonne, de qualité, et faite maison. Ca reste un buffet, mais on est dans le haut de gamme des buffets. C’est de la cuisine de grand mère, de terroir, de la bonne cuisine française. Et à volonté, n’oublions pas…

En tout cas, pour nous, ça aura été une super expérience que nous espérons retenter le plus tôt possible…

–> Article non sponsorisé. Mais, à tout hasard, si le staff des Grands Buffets me lit, nous accepterons avec un immennnnnse plaisir un repas gratuit 

Si vous avez aimé cet article, notez le !

Notez cet article
[Total: 6 Total: 4.2]

Pour ne rater aucun article, inscrivez vous à la newsletter :

Le monde de Sofhy est également sur Hellocoton :
Suivez-moi sur Hellocoton

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !

%d blogueurs aiment cette page :