Avoir une vie saine, c’est important pour être bien dans son corps et bien dans sa tête. Voici 2 pages sur lesquelles je suis tombée qui nous donne quelques petits trucs. La première liste vient du site Psychologies, la deuxième du site Capital. J’ai une petite préférence pour la deuxième  liste  😉 

A bon entendeur…

Astuce vie saine

1. CUISINER RÉTRO

Opter le plus souvent possible pour un plat principal ressemblant à ceux d’avant les années 1950 : 80 % de légumes et légumineuses, 20 % au plus de protéines animales. Exactement l’opposé de notre steak-frites national, avec sa feuille de laitue qui fait de la figuration et la tranche de tomate anémique qui l’accompagne les bons jours. La viande devient un condiment pour ajouter du goût plutôt que l’élément central de notre assiette.

2. MÉLANGER LES LÉGUMES

Le brocoli est un agent anticancer efficace et contribue à détoxifier l’organisme, mais son effet est encore plus puissant lorsqu’il est combiné avec des oignons ou de l’ail – ou même de la sauce tomate. Une bonne habitude à adopter : ajouter des oignons.

3. MANGER BIO DÈS QUE CELA EST POSSIBLE

Mais se rappeler aussi qu’il vaut mieux manger du brocoli avec quelques résidus de pesticides dessus que de ne pas manger de brocoli (ou d’autre légume) du tout.

4. ÉPICER LES PLATS

Le curcuma est l’anti-inflammatoire naturel le plus puissant. On peut en ajouter (avec du poivre noir) à presque tous les plats et à la vinaigrette de la salade.

5. OUBLIER LES POMMES DE TERRE

Leur amidon fait monter le taux de sucre dans le sang. Et elles sont tellement chargées de pesticides que les agriculteurs que je connais ne mangent jamais leur propre production (sauf si elle est bio).

6. SE FAIRE « POISSON »

Le bon rythme : trois fois par semaine – des sardines, du maquereau, des anchois entiers, qui contiennent moins de mercure ou de polychlorobiphényles (PCB) que les plus gros poissons, comme le thon. Éviter l’espadon et la roussette, désormais interdits aux femmes enceintes aux États-Unis tant ils sont contaminés (de par leur grande taille).

7. CHOISIR LES BONS OEUFS

Préférer les oeufs « oméga-3 » ou labellisés « bleu-blanc-coeur », ou alors éviter d’en consommer le jaune. Depuis que les poules mangent essentiellement du soja et du maïs, leurs oeufs contiennent vingt fois plus d’oméga-6 pro-inflammatoires que d’oméga-3 bons pour la .

8. CHANGER D’HUILE

Les huiles d’olive et de colza sont excellentes pour la cuisine et les vinaigrettes. Celles de tournesol, de soja ou de maïs sont à éviter, car trop riches en oméga-6.

9. PENSER PHYTO

Thym, origan, basilic, romarin, menthe… : les herbes méditerranéennes sont excellentes pour la santé. En plus du plaisir, elles apportent de nombreux antioxydants, et même des agents anticancer. En ajouter régulièrement à ses recettes.

10. VIVRE « COMPLET »

Choisir de préférence des farines complètes et mélangées – des pâtes et du pain complets et multicéréales –, et les prendre « bio », car les pesticides se posent sur l’enveloppe des grains. Oublier les farines blanches autant que possible et faire cuire ses pâtes al dente, comme les Italiens, pour éviter la montée du taux de sucre dans le sang.

11 . RÉDUIRE LE SUCRE

Ne pas prendre de dessert systématiquement, ni de sodas et de jus de fruits sucrés. Éviter les aliments qui mentionnent, sur le paquet, du sucre sous quelque forme que ce soit parmi les trois premiers ingrédients. S’offrir des fruits souvent, surtout les petits fruits rouges, les prunes et les pêches. Et, pour un goût de « dessert », penser au chocolat noir à plus de 70 %.

12. BOIRE TROIS TASSES DE THÉ VERT PAR JOUR

Plutôt en dehors des repas.

13. NE PAS AGIR EN AYATOLLAH

Ce qui importe, ce sont les habitudes de base, pas les petits plaisirs occasionnels.

14. PRENDRE LE TEMPS DE MARCHER,

de danser ou de courir. Viser trente minutes de marche ou un équivalent par jour. Il suffit de marcher quinze minutes pour aller au bureau ou faire les courses, et de revenir en marchant aussi. Un chien est souvent un meilleur compagnon de marche qu’un partenaire humain. Et il y a plus de chances de se tenir à une activité quand elle apporte du plaisir.

15. SE METTRE AU SOLEIL

au moins vingt minutes par jour à midi, en été, sans crème solaire (mais sans développer de coups de soleil). Ou bien parler avec son médecin de son taux sanguin de vitamine D et de la possibilité d’en prendre par voie orale.

16. ÉVITER LES CONTAMINANTS USUELS

Aérer ses vêtements pendant deux heures au retour du nettoyage à sec. Utiliser des produits de nettoyage bio (ou porter des gants). Éviter de faire chauffer du liquide dans des bouilloires ou dans des récipients en plastique, et préférer les cosmétiques sans parabènes ni phtalates. Oublier les pesticides dans la maison, et le plus possible dans le jardin. Remplacer les vieilles poêles dont le Teflon est rayé. Filtrer l’eau si la région est polluée par les pesticides des champs environnants. Éloigner son téléphone portable de son corps pendant les conversations.

17. CONTACTER AU MOINS DEUX AMIS

pour leur demander leur aide pendant les périodes difficiles, même si ce n’est que par Internet ou par téléphone. S’ils sont proches, ne pas hésiter à les prendre dans ses bras plus souvent, comme pour toutes les personnes aimées.

18. APPRENDRE UNE MÉTHODE SIMPLE DE RELAXATION 

par la respiration pour évacuer la pression quand la vie donne le sentiment d’être coincé.

19. S’ASSURER DE FAIRE UNE CHOSE QUE L’ON AIME 

vraiment chaque jour, même si cela ne doit pas durer longtemps.

20. TROUVER QUELQUE CHOSE À FAIRE 

pour son quartier, son village, et le faire vraiment.

Source : 20 conseils pour une vie plus saine | Psychologies.com

C’était intéressant ? Alors remettons les compteurs à zéro, et repartons pour une autre liste…

vie épanouie

1. Affichez clairement la couleur

Halte aux moquettes grises déprimantes ! On la choi­sit jaune pour se concentrer, verte pour se calmer, orange pour sourire, rouge pour faire le plein d’éner­gie. Comme chez Google, où les murs sont bleu élec­trique, les canapés rouge pétard et les armoires bariolées.

2. Cessez d’attendre le bonheur pour être heureux

« Ce n’est point parce que j’ai réussi que je suis content ; mais c’est parce que j’étais content que j’ai réussi » (« Propos sur le bonheur », Alain)

3. Harmonisez vos horaires de lever et de coucher

Pour bien se reposer, notre corps a besoin de repères fixes. Ainsi, il peut anticiper plus facilement le passage du sommeil à la veille et inversement. « Se réveiller à heure fixe, c’est donner à notre organisme un signal qui l’aide à remettre à l’heure notre horloge interne », explique le chronobiologiste Alain Reinberg dans « Nos horloges biologiques sont-elles à l’heure ? » (éditions Le Pommier). Après une sortie, le samedi soir par exemple, ne décalez pas trop le moment de votre réveil le lendemain matin. Ecoutez aussi votre corps : le soir, mettez-vous au lit dès les premiers signes de fatigue. Enregistrez la fin du film et remettez la vaisselle à un autre moment. Car si vous manquez un cycle de sommeil, sachez que le prochain ne surviendra que quatre-vingt-dix minutes plus tard.

4. Accordez-vous un fou rire par jour

Solliciter ses zygomatiques reste encore le meilleur moyen de voir s’envoler ses soucis. Mieux : rire permettrait de vivre plus vieux ! Lorsqu’on s’esclaffe, tout un cocktail d’hormones submerge le cerveau. La dopamine (l’hormone du plaisir), la sérotonine (celle de la bonne humeur), l’ocytocine (celle du lien social) et l’adrénaline (celle de l’excitation) procurent un mélange d’exultation et de bien-être. Cinq minutes de pause ? Tapez donc « “The Party” Peter Sellers », « Les Bronzés » ou encore « Monty Python » sur YouTube. Ou, pour plus de discrétion, jetez-vous sur le « Bréviaire des petits plaisirs honteux » (éd. JBZ et Cie). Fou rire garanti.

5. Osez la sieste au travail

La fameuse « power-nap » (ou sieste énergétisante) a bien des vertus. Elle donnerait bonne mine et bonne humeur, permettrait d’améliorer la mémoire, de libérer la créativité, de dissoudre le stress et serait bénéfique pour la digestion et le cœur ! Après le déjeuner, une pause de courte durée (dix à trente minutes) est surtout un excellent moyen de réparer un manque de sommeil. Pas facile de s’endormir à la demande ? Somnoler dans un endroit calme suffit pour récupérer. Jacques Chirac était un virtuose de ce type d’exercice. L’ancien président français a même préfacé l’ouvrage de Bruno Comby « Eloge de la sieste » (éditions J’ai lu).

6. Alimentez-vous en tenant compte des phases de la journée

Comme le disait votre grand-mère, faites un petit déjeuner de roi, un déjeuner de prince et un dîner de mendiant. N’hésitez pas à manger gras le matin : pour se réveiller, le corps a besoin de lipides (camembert, fromage blanc, beurre), de protides (jambon cuit, œufs) et de sucres lents (blé ou riz complet). A midi, privilégiez des aliments nourrissants : choisissez-les solides pour tenir le coup (viande blanche ou steak de tofu/soja) mais pas trop riches pour éviter l’assoupissement (lentilles, légumes à volonté). Enfin, le soir, optez pour un repas léger : préférez poissons gras et légumes. Dînez le plus tôt possible pour vous laisser le temps de digérer. « Vous retrouverez ainsi du tonus en quinze jours », affirme Olivier Coudron, spécialiste de la chrononutrition.

7. Rangez votre bureau pour partir l’esprit libre

Remettre chaque chose à sa place, c’est aussi une façon de faire le ménage dans sa tête et de partir le soir avec l’esprit dégagé. Claire ­Vinchon, fondatrice du site d’emploi Small Iz Beautiful, consigne ainsi le soir venu dans un cahier les rendez-vous et numéros de téléphone griffonnés au vol durant la journée. Bien qu’elle imprime un minimum de documents, chacun d’eux trouve sa place dans une pochette dont la couleur change en fonction du thème. De même, elle remise au placard les livres qui ne lui serviront pas avant un moment. Les menus objets qu’elle utilise fréquemment restent à portée de sa main. En revanche, elle cache les autres au fond d’un tiroir. Une fois que vous aurez appliqué ces , anticipez votre journée du lendemain en établissant la liste de vos priorités. De cette façon, vous redémarrerez sereinement et rapidement.

8. Limitez votre consommation de sucre blanc raffiné

Pauvre en nutriments, le sucre blanc est à bannir de notre alimentation. En revanche, les fruits frais ou secs et le chocolat noir qui contiennent du sucre naturel sont recommandés. Pensez donc à réhabiliter le goûter ! La sérotonine libérée par ces aliments favorisera l’endormissement quelques heures plus tard.

9. Réveillez-vous en douceur

Exit les réveille-matin stridents et la lumière électrique agressive. Pour émerger en douceur avec l’agréable sensation du soleil levant, rien de tel qu’un simulateur d’aube. Posée sur votre table de nuit, une lampe diffuse à l’heure choisie une pâle lumière rosée qui s’intensifie peu à peu. Des chants d’oiseaux peuvent accompagner cette aurore artificielle. L’appareil le plus complet est le Lumie 300 (230 euros), sur lequel vous pouvez brancher votre MP3.

10. Réapprenez à respirer

Voici un exercice simple pour faire le vide et retrouver de l’énergie. Fermez les yeux, prenez conscience de vos appuis et de votre respiration. A chaque inspiration, pensez à une couleur évocatrice de bien-être. Marquez un léger temps de pause (rétention d’air), puis, à l’expiration, laissez cette couleur se diffuser dans tout votre corps. Ça vaut le coup d’essayer : « Lors d’une séance de sophrologie, les sensations peuvent se rapprocher du plaisir sexuel », affirme la sophrologue Nathalie Bergeron-Duval.

11. Devenez un fervent adepte des bons petits plats à l’ancienne

Pot-au-feu, petit salé aux lentilles, couscous ou cassoulet sont particulièrement équilibrés avec 80% de légumes et 20% de protéines animales. Alors n’hésitez pas à fréquenter les brasseries françaises ou les restaurants marocains.

12. Soyez votre meilleur ami

Halte à l’autodénigrement, à l’obsession de la perfection, à la culpabilité. Soyez indulgent envers vous-même, que diable ! « Si vous êtes tenté par l’autocritique, demandez-vous ce que vous répondriez à un ami s’il vous disait cela de lui. Ou bien imaginez les paroles réconfortantes que vous aimeriez entendre si vous en parliez à un proche », conseille le psychiatre Gérard Macqueron, auteur de « Psychologie de la solitude » (éditions Odile Jacob). Complimentez-vous, faites-vous un cadeau dès que vous avez atteint un objectif et parlez-en à votre entourage. On est tous heureux de voir un proche content pour nous.

Source : 12 conseils pour… Une meilleure hygiène de vie | Capital.fr

 

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !

%d blogueurs aiment cette page :