Après ma période Viennoiseries, j’ai eu ma période brioche. J’avais déjà publié une recette de brioche parisienne. Je pensais tenir la recette parfaite, mais je dois bien avouer qu’elle vient de se faire détrôner haut la main.

Je n’avais pas prévu de la faire celle-là, contrairement à toutes mes recettes qui sont généralement très, très mûrement réfléchies. Je naviguais dans Pinterest à la recherche d’une recette salée pour notre samedi midi. Malheureusement pour moi, mon Pinterest a bien compris que le sucre est ma grande faiblesse… Dans mon fil d’actu, je ne trouve QUE des recettes de gâteaux tous aussi alléchants les uns que les autres…

Du coup, à la place d’un plat, je me suis retrouvée avec cette toute nouvelle recette de brioche sortie tout droit du CAP pâtissier. Les photos étaient juste splendides, la mie de la brioche promettait d’être filante et moelleuse à souhait. Impossible de résister à ça…

Chéri ? Finalement tu vas gérer le salé, j’ai un truc de fou à faire !

La recette de ma nouvelle brioche chérie vient du magnifique blog Plaisirs Gourmands. 

J’ai doublé les proportions pour avoir un max de réserve au congélo. Avec ces quantités énormes pour 2 personnes, j’ai pu faire une brioche tressée et une brioche aux spéculoos avec cette délicieuse pâte de spéculoos maison.

J’ai trouvé le résultat juste parfait. La brioche a bien tenu ses promesses. Heureusement… Parce que se retrouver avec autant de brioche moyennement bonne pour 2, tu pleures. C’est qu’il faut les manger après. Alors quitte à manger un truc calorique, autant manger un truc calorique vraiment bon… Et oui !

Là, zéro déception. Un pur délice : une mie bien moelleuse et bien filante… Et l’odeur dans la maison pendant la cuisson… Olala ! La torture ! J’ai eu l’impression d’habiter dans une .

Une fois cuite, je l’ai coupée et congelée en parts. Plus qu’à la sortir quelques heures avant quand le besoin s’en fait sentir ! 🙂 Quand je l’ai coupée, je suis tombée sous le charme. J’adore le rendu 🙂

Une fois par semaine, c’est le rituel, j’en sors un bout que je déguste à ma pause de 10 heures. Je m’isole dans un coin, je m’assois, et c’est parti pour le kiff. Interdiction de m’interrompre pendant ce pur moment de délectation sous peine de se faire tordre le cou.

On s’est servit de la brioche tressée pour faire de la brioche perdue. Mr Patate en est carrément tombé amoureux. Rien de mieux après une petite ballade hivernale

Je pensais avoir photographié ma brioche tressée, mais en transférant les photos sur mon ordinateur je me suis rendue compte que je l’avais complètement zappée. J’étais tellement à fond sur ma brioche aux spéculoos qu’elle est passée à la trappe. Oups… Mais bon… C’est pas les photos de brioche tressée qui manquent sur internet, alors c’est pas trop grave. Vous pourrez quand même admirer l’intérieur 😉

Note : Retrouvez tous les conseils pour réussir ses brioches ici !

Allé, c’est parti pour la recette !

Pour une grosse brioche :

Egrainez la levure dans un peu de lait tiédit, remuez bien pour avoir un mélange homogène.

Dans la cuve du robot, mettez le sel, le sucre, recouvrez avec la farine, puis versez la levure. Commencez à pétrir à petite vitesse.

Ajoutez alors les œufs progressivement en augmentant un peu la vitesse du pétrissage. Pétrissez pendant environ 8 minutes.

Ajoutez alors le beurre morceau par morceau. Pétrissez encore 5 à 10 minutes, jusqu’à ce que le beurre soit bien incorporé. La pâte doit être bien souple.

Recouvrez le bol d’un linge, puis laissez lever 1 heure dans un endroit tiède. Vous pouvez mettre le bol dans le four éteint. Attention à ne pas dépasser les 32°, sinon le beurre risque de fondre.

1 heure plus tard, dégazez la pâte avec le poing. Filmez la pâte, puis laissez-la lever au moins 1h30 / 2 heures au frais, si possible toute une nuit. La pâte doit doubler de volume.

Sortez la pâte du frigo, puis rendez-lui sa forme initiale en tapant avec le poing. C’est le moment d’évacuer toute la frustration potentiellement accumulée.

Pour la brioche aux spéculoos :

Faites réchauffer la pâte de spéculoos au micro-ondes à puissance moyenne. Allez-y molo hein, j’ai failli faire cramer la mienne… Réchauffez par tranche de 10 secondes, remuez, et recommencez jusqu’à ce qu’elle devienne tendre.

Avec un rouleau, étalez la pâte en un grand rectangle. N’hésitez pas à bien fariner votre plan de travail si vous ne voulez pas galérer.

Bon… J’avoue, cette étape a été un peu faite à la va-vite.
Pour vous simplifier la vie, essayez d’obtenir un beau rectangle 😉

Etalez la pâte de spéculoos, puis roulez la pâte à brioche dans la longueur de façon à obtenir un gros boudin. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, coupez des tranches de 2 cm d’épaisseur. Disposez les tranches dans un moule à gâteau sans trop les serrer, puis laissez pousser 1 à 2 heures dans un endroit tempéré jusqu’à ce que la pâte double de volume.

Pour la brioche tressée :

Divisez la pâte en 3 boules. Façonnez les boules en 3 boudins de taille identique. Soudez 1 bout des boudins, et réalisez une jolie tresse. Attention à ne pas trop serrer ! Comme la brioche va augmenter de volume, il faut lui laisser un peu de place pour éviter qu’elle se déchire.

Repliez les extrémités en dessous, puis laissez pousser 1 à 2 heures jusqu’à ce que la pâte double de volume.

Préchauffez le four à 190°. Dorez votre brioche avec un jaune d’œuf. Enfournez, puis baissez la température à 180°. Laissez cuire 15 à 25 minutes selon la taille de la brioche.

Alors ? Cette odeur ? Ca vous rend pas dingue ?

Brioche aux spéculoos

Si vous avez aimé cet article, notez le !

Notez cet article
[Total: 2 Total: 5]

Pour ne rater aucun article, inscrivez vous à la newsletter :

Le monde de Sofhy est également sur Hellocoton :
Suivez-moi sur Hellocoton

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !

%d blogueurs aiment cette page :