Coucou Internet !

Voilà, ma pause technologique est terminée, je suis de retour !

Mine de rien, ça fait du bien une pause de technologie. Je n’ai pas allumé mon ordinateur pendant une semaine, mon téléphone ne m’a servi qu’à garder contact avec mes proches, pas de surfage sur le web, pas de réseaux sociaux… J’ai vécu le moment présent à 100% sans penser au reste. Ben c’était bien de ne pas être pendue à tout ça. A refaire…

Pour nous, comme pour vous j’imagine, la semaine a été bien remplie. Noël a été fêté en famille comme il se doit, Papounet a pu sortir de l’hôpital pile poil à temps pour être parmi nous. *Soulagement*. Je n’imaginais pas du tout cette période sans lui.

Nous avons fait le plein de gras et de chocolat pour affronter les températures glaciales qui nous saisissent en ce moment. J’avais peur de ne pas avoir ma dose, finalement, je pense que j’ai des chocolats dans le placard pour les 3 prochaines années. Maintenant, va falloir reprendre le régime soupe. C’est dur. Parce qu’on prend vite de mauvaises habitudes, et on s’y plait.

Mr Patate a eu la chance d’avoir la visite de la grippe. Je crois que je n’ai jamais vu une grippe aussi violente. Carpète la Patate. Au dodo, blanc comme un linge, les yeux bouffis… Une maladie digne de ce nom. Pov petite Patate…

J’ai pu rendre visite à mes grands-parents Dijonnais avec Soeurette. Ça fait toujours du bien de retourner à ses racines. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me fait un peu l’effet d’un voyage en moi-même. En même temps, 10 heures de route, ça pousse à la confidence et à la réflexion. D’un coup, j’ai trouvé les réponses aux questions qui me taraudent depuis un moment. C’est fou comme on voit les choses différemment, adulte. Je retrouve en chaque personne de ma famille les différentes facettes de mon caractère, ce à quoi je n’avais jamais vraiment fait attention jusqu’ici. En fait, on est juste un méli-mélo des personnes qui nous ont créés. Faut croire que je ne me connaissais pas. Enchantée Sofhy. Ravie de te rencontrer.

Voilà.

C’était la minute philosophique.

Un voyage à Dijon, ce n’est pas de tout repos. La route, c’est long, et c’est chiant. Très chiant. Au bout de 30 minutes, on n’en pouvait déjà plus. On a décidé de faire une « petite pause » qui a finalement duré 45 minutes. Ma vessie ayant une capacité volumique très restreinte, il me fallait la vider à peu près toutes les heures. Si vous me suivez, vous vous rappelez à quel point j’insiste sur l’hydratation pour un régime sain. Tellement que je dois boire à peu près 5 litres par jour (bon, j’exagère un peu, j’avoue. Juste un peu). C’est bien de s’hydrater, mais faut pouvoir se soulager souvent. Là, pour le coup, ça ne m’a pas du tout rendu service.

Résultat, au lieu de 5h30 de route, nous avons dû en faire 8. Bon… Faut dire qu’on n’était pas trop pressé d’arriver.

– Un p’tit café ?
– Non… Un GROS café 🙂

Nous avons déposé nos bagages à 19 heures pétante chez Mamie. Pile poil pour le repas. A peine arrivées, Mamie nous a demandé de nous mettre à table. « Et n’oubliez pas de vous laver les mains les filles ! Non ! Pas dans la cuisine ! Dans la salle de bain ! Non ! Pas cette serviette ! L’autre, à côté, spécialement pour les mains ». L’ambiance est posée.

Chez Mamie, ça rigole pas. Elle est très à cheval sur les bonnes manières, l’ordre, et la propreté. Malheur à celui qui posera ses coudes sur la table. En tout cas, elle était heureuse d’avoir 4 oreilles différentes pour écouter ses histoires de gym, de prof de gym, de randonnées, de voyages, de musées, de copines, et j’en passe. Avec Soeurette, nous avons fait notre possible pour contenter son besoin d’attention, mais indubitablement, notre regard se perdait dans la soupe et notre esprit vagabondait ailleurs. Décrochage total. Heureusement, nous connaissons parfaitement les phrases types qui font que la personne a l’impression d’être écoutée attentivement. A coup de « hooooo ! », « ahhh oui ? », « en effet », « hahahaha », « c’est sûr, je te comprends… » ; nous nous en sommes sorties à merveille. Je crois.

Elle nous a fait sa mythique tarte aux noix, celle qu’on attend depuis 2 ans, celle qui nous a motivées à se taper toute cette route. Je ne sais pas ce qu’elle a foutu, Mamie, mais elle s’est plantée de recette. Tous nos espoirs ont été ratatinés. Papy a bien essayé de lui dire que c’était pas la bonne recette, mais Mamie a fait la sourde oreille, puis nous a prises à parti. « Ohhhh ! De la tarte aux noix ! Exactement comme dans mon souvenir Mamie, trop merci ! ». Hum hum.

Ne jamais vexer Mamie.

Nous avons également rendu visite à notre Mémé adorée. La reine de la grand-mère, la plus gentille qui existe au monde. Notre fierté. A l’image de Papounet. La gentillesse incarnée. Nous l’avons amenée à la maison de retraite pour voir son mari – Pépé, et sa sœur – notre Grande-Tante.

La maison de retraite…

C’est vraiment un endroit particulier. Une maison qui regroupe les vieux. Il y règne une atmosphère assez étrange.
On peut faire 3 groupes :

  • les personnes normales
  • les personnes qui perdent la tête
  • les personnes en sale état lobotomisées

Pépé et Grand Tata font partie des personnes normales. Ils ne sont juste plus assez en forme pour vivre seuls. C’est dur pour eux de se retrouver là. Ils imaginaient la fin différemment. Il faut respecter les règles de la vie en société. Difficile à accepter quand on a vécu autonome toute sa vie et qu’on a un fort caractère… Ils sont persuadés que les infirmières font une conspiration contre eux : elles veulent les rendre malades, c’est sûr !

« Moi je l’ai observée l’infirmière. Je l’ai regardée attentivement ! Elle était malade, elle ne faisait que tousser. Et elle va nous donner nos médicaments ! Non mais tu te rends compte ! »

Il y a des rivalités entre les résidents. Ça va du voisin qui a piqué le yaourt qui ne lui était pas destiné dans le frigo commun à une prise de tête concernant une clé tombée au sol.

– Je me suis fâchée avec votre Pépé ! Il a fait tomber sa clé, j’ai voulu la ramasser, et il râle parce que je ne vais pas assez vite ! Mais vous savez les filles, il n’est pas plus dégourdi que moi ! AAAAHHHH ! Ces bonhommes j’vous jure ! Mais qu’est-ce qu’ils sont têtus !
– Je te comprends Tata… *tapotage d’épaule condescendant*

2 ans qu’on ne s’était pas retrouvés ensemble. C’est tellement long qu’à chaque fois j’ai peur qu’ils m’aient oubliée.

– Ohhh ! Je ne t’ai pas reconnue ! C’est tes cheveux je crois !
– Euhhh oui… J’ai toujours mes cheveux regarde !

Bref… C’était court, mais intense. Comme à chaque fois. Mr Patate m’a énormément manqué. Faut dire qu’on n’est jamais séparé. Alors 3 jours sans lui, ça me fait l’effet d’un vol de Doudou, comme si j’avais 3 ans. J’aurais aimé l’amener avec moi, mais je pense qu’il serait malheureux là-bas. Les portions de nains pendant les repas, très peu pour lui. Il aurait dû manger le repas pour 4 personnes à lui tout seul, ou alors, il serait sûrement mort de faim. Un grand corps comme ça, ça a besoin d’énergie. <3

Je reviens de cette semaine fatiguée, mais zen. Et ça fait du bien. Je me rends compte à quel point je suis débile de me stresser toute seule à toujours courir après le temps. Alors pour cette nouvelle année, c’est décidé : à bas le stress, bonjour la zenittude. Je prends le temps de faire les choses, et j’arrête de regarder l’horloge pour respecter le planning.

Normalement, je devrais tenir au moins 3 jours.

Le retour au travail a été très bizarre. Je me suis absentée seulement 1 semaine, mais j’ai eu l’impression d’être partie 1 mois. J’ai cru que j’étais arrivée dans un univers parallèle. Quand je me suis assise à mon poste, je me suis même trouvée con devant l’ordinateur. Lui que je connais si bien… Je ne savais plus où cliquer.

Mes prochaines arrivent dans très peu de temps, et j’ai déjà hâte. Surtout que l’anniversaire de Mr Patate arrive très prochainement. Je vais pouvoir l’honorer à sa juste valeur. Ma p’tite Patate, mets-toi au régime drastique pendant 1 semaine, parce que ça va être la teuf du bidou !

J’espère que vous avez bien profité de cette période de fêtes et que le Père Noël vous a beaucoup gâtés !

J’en profite aussi pour vous souhaiter une très bonne année 2017 et vous souhaite le meilleur !

A très vite !

Bonne année

Si vous avez aimé cet article, notez le !

Notez cet article
[Total: 2 Total: 5]

Pour ne rater aucun article, inscrivez vous à la newsletter :

Le monde de Sofhy est également sur Hellocoton :
Suivez-moi sur Hellocoton

Pin It on Pinterest

Share This

Vous avez aimé cet article? Partagez le avec vos amis !

%d blogueurs aiment cette page :